C’est un dossier vieux de plus de cinquante ans. Après des années de débats houleux, six mois de médiation et une journée sous tension, l’exécutif par le biais du Premier ministre Edouard Philippe, a choisi d’abandonner le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

« Le projet de Notre-Dame-des-Landes sera abandonné ». C’est ce qu’a annoncé officiellement Edouard Philippe, à la sortie du Conseil des ministres ce mercredi en début d’après-midi. Au cours de son discours Edouard Philippe a également souligné que l’ aéroport actuel de Nantes serait modernisé. La zone à Défendre sera quant à elle évacuée d’ ici le printemps prochain.

Nantes-Atlantique « modernisé »

« L’aménagement de l’actuel aéroport de Nantes-Atlantiques sera réalisé ». Les zones de terre sur lesquelles l’ aéroport devrait être implanté ne seront pas gardées par l’Etat, elles seront restituées au propriétaire. De plus le Premier ministre Edouard Philippe a précisé que « la piste » serait rallongée. La procédure pour l’allongement de la piste sera engagée ainsi que la réduction des nuisances sonores à Nantes et dans sa banlieue », explique Edouard Philippe.

La ZAD évacuée d’ici le printemps 2018

Edouard Philippe a appelé les « squatteurs » dans la « zone de non-droit » de la « ZAD » à quitter les lieux, le Premier ministre leur a donné « jusqu’au printemps » pour partir « d’eux-mêmes », afin d’éviter une confrontation avec les forces de l’ordres. C’est-à-dire que l’état de droit y serait prochainement rétabli et que cette zone de « non-droit » prendrait fin.