Le parti PDeCAT, a reçu des fonds financiers du groupe espagnol de BTP et services Ferrovial « en échange de l’attribution garantie d’un certain montant de travaux publics ». Un tribunal de Barcelone les sanctionne.

Un tribunal de Barcelone a déterminé que le parti des ex-présidents nationalistes de la Catalogne Carles Puigdemont, Artur Mas et Jordi Pujol, (CDC au moment des faits devenu PDeCAT en 2016), s’était financé illégalement, ce lundi 15 janvier. Pour réhabiliter son image, le parti s’est refondé en 2016 sous le nom PDeCAT (Parti démocrate européen catalan). La semaine dernière, Artur Mas, dirigeant de la Catalogne de 2010 à 2016, a quitté la direction du parti, suite à cette affaire judiciaire.

CDC condamné à rendre les 6,6 millions d’euros

Le parti CDC n’était pas accusé comme personne morale, cependant il devra rendre les 6,6 millions d’euros obtenus de manière irrégulière. Son ancien trésorier, Daniel Osacar, a été condamné à quatre ans et demi de prison. Cette décision arrive deux jours avant la constitution du nouveau parlement catalan. Récemment, les indépendantistes catalans ont de nouveau obtenu la majorité absolue en sièges aux élections régionales du 21 décembre dernier.

Cependant, ils devraient être en difficulté pour former un nouveau gouvernement, car l’ex-président régional Carles Puigdemont, leur candidat favori, se trouve en exil politique en Belgique.