Madagascar, un des pays les plus pauvres au monde, a été frappé par le cyclone Ava au début du mois. Les autorités malgaches font état de 51 morts.

Vingt-deux disparus, 51 morts et plus de 50 000 personnes contraints à quitter leur domicile, c’est le terrible bilan du cyclone Ava qui a traversé l’île de l’Océan indien, annoncent les autorités malgaches. Des vents atteignant les 190 km/h et des pluies diluviennes ont touché le pays les 5 et 6 janvier dernier, des cours d’eau ont même provoqué de nombreuses inondations. Comme l’indique le BNGRC (Bureau national des gestions des risques et des catastrophes), 161 000 personnes ont subi des dégâts à un moment où le pays traversait une énorme sécheresse.

Un pays en proie aux cyclones

Touché par quarante-cinq cyclones et tempêtes tropicales durant les dix dernières années, Madagascar a déjà connu un cyclone de grande ampleur en mars 2017. En effet, le cyclone Enawo avait fait 78 morts et plus de 295 000 sinistrés. Cinq ans auparavant, c’est le cyclone Giovanna et la tempête tropicale Irina qui avaient touché Madagascar, faisant 112 morts et 90 000 sinistrés.