Ce lundi matin, pas moins de 80% des conducteurs de tramway Tisséo sont en grève. De fortes perturbations sur les deux lignes de tramway sont prévues toute la journée.

Depuis 5h30 ce matin, les Toulousains font face à un service réduit des tramway. La ligne T2, reliant l’aéroport de Toulouse-Blagnac à Palais de Justice est même totalement à l’arrêt. Tandis que la ligne T1 ne fonctionne que de l’arrêt Arènes à Aéroconstellation. « Ce matin, c’est système D pour aller travailler. D’habitude, je ne prends que le T2. Et aujourd’hui, j’ai dû emprunter le métro B, puis le A, et ensuite le T1. Je m’apprête maintenant à prendre le bus« , explique Eric, employé chez un sous-traitant d’Airbus.

En plus d’un nombre réduit de stations desservies par le tramway, la fréquence des passages a elle aussi baissé. Seul un tramway passe toutes les dix minutes pendant les heures de pointe. « C’est déjà le deuxième tram dans lequel je ne peux pas monter. Cette fois, c’est sûr, je vais être en retard en cours« , s’insurge Élodie.

« Pour le bus relais T2, c’est ici″, crie une employée Tisséo aux voyageurs qui descendent du T1 à l’arrêt Ancely. Plusieurs agents Tisséo ont été postés à toutes les stations de tramway afin d’aiguiller les passagers. Tout le monde se presse. Quand le bus relais arrive, nombreux sont les passagers qui courent pour ne pas le rater. Pourtant, à chaque fois, plusieurs personnes restent sur le quai, par manque de place à bord du bus. « On attend le prochain, car si le bus passe aussi fréquemment que le tram, il y a moins de place. Sachant que les tramway du lundi matin sont toujours pleins« , ajoute Catherine passagère restée sur le quai. « Vous savez quand on a été prévenu, hier soir, comment voulez-vous qu’on trouve des solutions en si peu de temps ? « , commente Philippe usager quotidien de la ligne T2.

Pourtant, certains comme Marie et Chloé étudiantes à l’IUT de Blagnac ont pris leurs dispositions hier soir. « Nous, on fait du covoiturage, ça nous évite de prendre les transports en commun ce matin. Maintenant, on espère juste, qu’il n’y aura pas trop de monde sur la route″.

Un ralentissement des tramway 

“Depuis le 8 janvier un nouveau créneau de travail a été créé. Avant nous étions de matin, d’après-midi ou de soir, désormais un poste dit de coupure a été ajouté, c’est-à-dire que nous devons travailler de 6 à 9 heures et de 16 à 19 h 30. Soit 15 heures sur site pour seulement sept heures de payées. Ce n’est pas acceptable” regrette Guy Dayde syndicaliste CGT Tisséo. Une grève qui permet d’exprimer leur mécontentement face à ces conditions de travail.

« Ce nouveau poste n’est pas apparu comme ça. La direction de Tisséo l’a créé pour augmenter la fréquentation du T2 aux heures de pointe, au dépends de la ligne T1, qui sera par conséquent moins desservie. Les habitants de Blagnac et Beauzelle vont être pénalisés par ce nouvel aménagement  » se désole le syndicaliste.

Une action ponctuelle qui pourrait se reproduire dans les jours à venir

« Notre but n’est pas de pénaliser les utilisateurs, mais surtout d’interpeler la direction. Demain, les rames tourneront comme à leur habitude. Par contre, peut-être que dans quelques jours nous recommencerons » conclut Guy Dayde.