Une exposition éphémère, qui regorge de surprises. C’est à la MJC des Arts de Blagnac, que la ville sous-marine d’Aquapolis a émergé. Une immersion garantie dans les tréfonds d’une cité aquatique remplie de mystères.

Lorsque le visiteur pénètre dans le hall de la MJC, il est totalement baigné dans l’univers sous-marin d’Aquapolis. De part et d’autre de l’entrée, des poissons aux multiples couleurs occupent l’espace. Rochers et plantes aquatiques ornent également les lieux. La cité engloutie apparaît sur l’un des murs de la salle, et apporte une touche de fantastique, de laquelle émane de nombreux petits poissons colorés. La poupe d’un bateau immergé, et un coffre fort rempli de pièces d’or trouvent aussi leur place dans le décor. Mais attention, des créatures un peu moins sympathiques hantent également les lieux. Des monstres auxquels devra également se confronter le visiteur, désireux de piquer une tête dans l’exposition temporaire d’Aquapolis.

 

 

« Les possibilités s’offrent en faisant »

Cette création est l’oeuvre d’enfants, âgés de 7 à 18 ans, ainsi que d’adultes, réalisée dans le cadre de divers ateliers. Le choix du thème a été motivé par la décision de se porter vers un projet à sonorité quelque peu magique et mystérieuse. Mais il fallait également, une idée qui puisse parler aux enfants: et visiblement la mythologie de la mer et de la cité engloutie leur a tout de suite plu. La palette des matériaux utilisée a également emballé tous ces artistes. Pour le décor, le papier de calque et le papier de soie ont notamment été pas mal sollicités. Un choix qui s’explique par la transparence et la légèreté qu’offrent ces matières. « Ce qui fait la création c’est ce qu’il y a entre l’idée de départ, et celle d’arrivée. Mais entre-temps, il faut apprivoiser la matière », explique Nathalie Erlich, animatrice au sein des ateliers proposés à la MJC. « Les possibilités s’offrent en faisant. Il y a toujours des prévisions à faire, notamment par rapport à l’espace, mais au final on a toujours une part d’improvisation » rajoute-t-elle.

Pour plonger dans l’Univers mystérieux d’Aquapolis, vous avez jusqu’au 24 janvier prochain. Au-delà de cette date, la cité engloutie disparaîtra à nouveau pour laisser place à de nouvelles imaginations…

 

Photo / Mélodie Fourcade