Jack Lang est révolté. La cause ? Les propos violents de Donald Trump sur les « pays de merde ». L’ancien ministre a pris position pour Haïti et les pays Africains, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne mâche pas ses mots. 

« J’ai envie qu’on dise dans le monde entier : ‘président de merde’, comme un cri de ralliement contre ce personnage humiliant et offensant« , a alors déclaré celui qui est également le président de l’Institut du monde arabe. Mais Jack Lang ne s’arrête pas là. Il va plus loin en dénonçant de manière claire le président des États-Unis, et insiste sur le fait qu’il soit « un xénophobe » doublé d’un « raciste maladif« .

Enfin, le ministre de François Mitterand s’est proclamé « solidaire » des pays africains et d’Haïti. Des contrées que Jack Lang « aime beaucoup et qui souffrent déjà de tant de maux : pauvreté, violence, catastrophes climatiques« .