Lundi aux États-Unis aura lieu, comme tous les troisième lundi de janvier, le Martin Luther Day en NBA. Pourquoi cet évènement est si important aux États-Unis ? Tour d’horizon.

Traditionnellement depuis 1986, le troisième lundi du mois de janvier est consacré à Martin Luther King (le Martin Luther King Day), à l’occasion de sa date de naissance (15 janvier). C’est un moment très important pour la NBA, et jour férié aux Etats-Unis.

La Ligue nord-américaine concocte un programme spécial pour cet évènement. Le but ? Rassembler le plus de monde possible autour des écrans. C’est pourquoi ils le programment le plus tôt possible dans la journée. Cette année, de belles oppositions sont à l’affiche : 11 rencontres dont le match entre les deux finalistes de la saison passée, en prime time : Golden State Warriors – Cleveland Cavaliers.

 

Programme NBA du Martin Luther King Day le lundi 15 janvier./ Capture d’écran du site : NBA.com

 

Martin Luther King est une personne mythique de l’histoire américaine. Seul sport US majeur à avoir des matchs ce jour-là, la NBA profite de ce monopole pour attirer le plus de monde possible. Devant les millions de téléspectateurs, la NBA diffuse un film relatant l’histoire de MLK et de ce qu’il a fait pour les États-Unis. Compte tenu de la forte communauté afro-américaine présente en NBA (certains chiffres avancent 80 %), c’est un devoir de mémoire qui vise les Américains, mais également le monde entier.

Martin Luther King pionnier de la communauté afro-américaine en NBA : 

 

 

L’équipe des Memphis Grizlies, ville où il a été assassiné, aura même un maillot spécial rendant hommage à MLK.

 

 

Une mort qui traumatisera les États-Unis et divisera la NBA :

Le 4 avril 1968, Martin Luther King est assassiné dans la ville de Memphis. Le soir même en NBA doit se jouer une rencontre de play-off entre les Boston Celtics et les Philadelphie Sixers. Beaucoup de personnes s’interrogent sur la tenue du match. Alors que la NBA laissait la décision aux dirigeants, Baily Howell, ailier blanc des Celtics, ne voit pas la raison d’un potentiel report du match. « Quel était son titre ? Pourquoi est-ce que nous devrions annuler un match pour lui », demande-t-il aux journalistes.

Face à cette question, les entraîneurs devaient décider du sort de ce match. Boston, dont 8 des 10 joueurs sont noirs, décide de le jouer. Idem du côté de Philadelphie où 7 des 10 joueurs sont noirs. Une rencontre remportée 127-118 par Boston.

Une décision controversée

Contre la décision prise quelques jours plus tôt de jouer le match, Bill Russell (Celtic) déclare dans les médias : « Où sont la perspective et la notion des choses. L’homme noir ordinaire se dit qu’aller sur la lune ou au Vietnam est plus important que de vivre ici. Je pense que les gens sont notre plus grande ressource », demandant également un retour au calme après les émeutes des derniers jours.

 

En France, le premier match commence à 18 heures et les festivités dureront jusqu’à 6 heures du matin. Un évènement à suivre dans les Hoops Factory de Lille, Paris et Toulouse.

 

Martin Luther King, l’homme de la ségrégation

Né en 1929 à Atlanta, Martin Luther King est devenu pasteur au cours de sa vie. En 1955, il devient leader du mouvement de soutien à Rosa Park. En 1963 il est à la tête d’une campagne pour les droits civiques, le droit de vote des noirs, la fin de la ségrégation, etc. La même année, il prononcera son discours « I have a dream » devant près de 250 000 personnes. L’année suivante il est élu Prix Nobel de la Paix. Il décèdera dans la ville de Memphis le 4 avril 1968.

Source : Wikipedia/BasketInfos/NBA.Com