Ouvert depuis cinq mois, le magasin-restaurant « Le Coin des Producteurs » privilégie les producteurs de la région. Plus d’une trentaine de producteurs sont déjà investis dans le projet.

Pommes, prunes et oranges à moindre coût, c’est le pari du « Coin des Producteurs ». Agricultrice de formation, Isabelle Bassetto, la directrice de l’établissement peut compter sur son réseau et ses six salariés pour faire tourner son affaire. « Je connaissais la plupart des producteurs grâce à l’exploitation de mes parents à Monblanc située dans le Gers. Pour le reste, j’ai fait appel à des associations qui travaillaient avec des producteurs ». L’objectif est donc de favoriser les circuits courts afin que le client bénéficie d’un prix intéressant. Avant de rechercher des produits dans tout l’Hexagone, Isabelle Bassetto coopère avec des producteurs de la région. Aujourd’hui,  elle compte pas moins d’une trentaine de collaborateurs dans l’Occitanie. 

 

 

Une relation priorisée par les producteurs

Souvent irrités par le traitement que leur réservent les grandes surfaces, les producteurs préfèrent donc privilégier les circuits courts. C’est le cas de Joël Valentin, client et producteur de viande dans le Gers : « Les grandes surfaces tirent les prix vers le bas en privilégiant leur marge et les produits étrangers. On préfère se tourner vers des personnes concernées par le produit. Je favorise donc de plus en plus ce type d’échange. Cela permet aussi de valoriser au mieux notre produit ». Et pour la directrice de l’établissement, ce concept doit se développer plus grandement. « On fait parti d’une corporation agricole et on est tous dans le même bateau. On parle la même langue et on est confrontés aux mêmes difficultés. L’agriculture française est de qualité et on nous extermine de plus en plus. Il faut qu’on soit tous solidaires », confie-t-elle.