Le maire de Toulouse a adressé ses vœux aux Toulousains pour l’année 2018. En plus d’être l’année de tous les travaux, 2018 sera une année riche en nouveautés.

Jean-Luc Moudenc a adressé ce matin ses vœux aux Toulousains pour l’année 2018. Une année qui sera « l’année des réalisations » selon le maire de la Ville Rose.

« 2018 sera l’année des réalisations. La dynamique de Toulouse et de sa Métropole, chacun pourra la vivre dans son quotidien, à travers la concrétisation de nombreux projets. […] Agir pour le quotidien et la qualité de vie des habitants tout en préparant l’avenir, c’est la feuille de route que nous suivons avec détermination depuis 2014 » a-t-il déclaré.

Au programme pour cette nouvelle année, une remise en beauté de la ville est prévue : huit nouvelles écoles sont prévues dans différents quartiers de la ville, la remise en lumière du patrimoine, commencée dans la rue d’Alsace-Lorraine et au Musée des Augustins, se poursuit dans les rues du centre-ville, 2 700 arbres seront plantés, un théâtre de verdure sera aménagé sur l’Île du Ramier et un éco-quartier prendra place à Cartoucherie.

Parmi les autres projets planifiés, de nouvelles lignes de bus Linéo seront créées. La concertation pour la modernisation de la gare et du projet urbain de l’arrivée de la Ligne grande vitesse (LGV) à Toulouse aura lieu cette année. Jean-Luc Moudenc a plaidé pour une deuxième rocade pour pallier aux problèmes de circulation qui touchent la Ville Rose (pollution, embouteillages…). Le doublement des effectifs de la police municipale a également été annoncé par le maire, ainsi que la création d’une brigade consacrée aux incivilités et composée d’agents civils.

L’année 2018 sera aussi sous le signe de la science, puisque Toulouse a été choisie pour accueillir la 8e édition d’ESOF (EuroScience Open Forum), la plus grande rencontre interdisciplinaire sur la science et l’innovation en Europe, qui aura lieu du 9 au 14 juillet 2018. La Ville Rose est ainsi la première ville de France à décrocher le label « Cité européenne de la science » puisqu’elle accueillera pas moins de 5 000 chercheurs du monde entier qui participeront à plus de 200 événements.