Ce mercredi 10 janvier, la période des soldes débute pour les 6 prochaines semaines. Au centre commercial de Blagnac, cette période ne fait plus fureur.

8h40, les allées du centre commercial Leclerc Blagnac sont presque vides. Les vendeurs se préparent, les affiches -50 % sont placardés sur les devantures. Silence ! Seuls les moteurs des autolaveuses se font entendre. Dans quelques minutes débute la période des soldes.

9 heures, une voix au micro annonce au peu de personnes présentes : « votre centre commercial Leclerc est ouvert ». Les rideaux se lèvent. Mais pour autant, aucun engouement ne se fait ressentir. Seuls quelques clients patientent devant les enseignes H&M et Sephora. « En 2009 quand j’ai ouvert, il y avait la queue devant mon magasin. Maintenant à 9 heures, il est vide, les soldes n’intéressent plus personne », confiait Julie responsable du magasin Cop. Copine.

« Il n’y a plus de différence entre les soldes et le reste de l’année »

Une baisse d’engouement expliqué par la longueur de cette période de soldes : « 6 semaines, c’est beaucoup trop long. Que ce soit pour nous en tant que commerçants ou même pour les acheteurs », explique Mathieu, 31 ans, responsable chez Célio. Pour certains consommateurs : « il n’y a plus de différence entre les soldes et le reste de l’année. Dès que je rentre dans un magasin, j’ai l’impression qu’il y a des promotions. Pour ma part, cela ne veut plus rien dire », s’exprime Simon, 72 ans. Pour Isabelle, 48 ans : « cette idée de soldes est « nulle ». Ils n’existent plus, car ils sont présents toute l’année. De plus, avec l’émergence d’Internet, si les soldes ne sont plus en magasin ils sont sur le Net ».

Pour preuve de cette baisse d’engouement : à l’ouverture des soldes de l’année passée, le chiffre de fréquentation dans les magasins a connu une chute de 7.8 %. (sondage Toluna QuickSurveys réalisé pour LSA)

« Les gens sont poussés à consommer avant les soldes »

Pour les commerçants, les nombreux épisodes de rabais tout au long de l’année n’aident pas aux soldes. « Tous les deux moins nous avons des ventes privées, avant les soldes nous avons les présoldes où déjà beaucoup d’articles partent. Avant les périodes de Noël, nous avons eu le « Black Friday » puis Noël. Les gens sont poussés à consommer avant les soldes », s’agace Mélanie, 28 ans, responsable du magasin « One-Step ».

Pour preuve, l’année passée au départ des soldes, 43.8 % de personnes interrogées ont acheté des habits durant la période de ventes privées et de promotions et seulement 39.8 % au début des soldes. (sondage Toluna QuickSurveys réalisé pour LSA).

Enfin, pour certains consommateurs et acheteurs cette période est beaucoup trop longue. Qu’ils se rassurent, l’État a fait savoir mardi soir qu’il pourrait baisser cette période de 6 à 4 semaines.

Source : LSA-Conso/Le24heures.