Après le naufrage d’une embarcation de migrants au large de la Libye, une centaine de migrants sont portés disparus en Méditerranée, a indiqué mardi soir la marine libyenne. Selon Ayoub Kacem, porte-parole de la marine « Le canot pneumatique transportait plus d’une centaine de personnes, mais seulement 17 d’entre elles ont pu être secourues ».

Selon le récit des survivants, ils sont restés plusieurs heures accrochés à des bouts de canot jusqu’à l’arrivée des secours.

Des personnes secourues

Plus tôt dans la journée, toujours selon le porte-parole de la marine libyenne, 267 personnes de nationalités africaines différentes ont été secourues en Méditerranée. Les deux embarcations ont été abordées aux large de la ville de Zawiya, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale. À bord, des femmes et 17 enfants ont été secourus, a précisé Ayoub Kacem qui a déploré le manque de moyens et le mauvais temps qui ont compliqué, selon lui, les opérations de secours.

Durant le week-end dernier, dix migrants avaient périe et plus d’une cinquantaine d’autres, parmi lesquels de jeunes enfants, avaient disparu au large de la Libye, selon un bilan recueilli par plusieurs organismes auprès des survivants.

En 2017, au moins 3 116 migrants sont morts ou disparus en tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, dont 2 833 au large de la Libye, selon un décompte de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Mais les tentatives de traversée sont en forte baisse depuis l’été, malgré les efforts italiens pour empêcher les migrants de prendre la mer, à la suite d’accords avec autorités et milices libyennes.