Selon l’hebdomadaire Le Point, une étudiante originaire de la Ville Rose a été arrêtée mi-décembre en banlieue parisienne. Cette jeune fille au profil particulier projetait de commettre un attentat à Rennes.

La jeune femme originaire de Toulouse et âgée de 19 ans a été interpellée par la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) mi-décembre dans l’Essonne.

Un profil atypique

Née à Toulouse, elle était inscrite à la Sorbonne à Paris et n’avait aucun antécédent judiciaire. Elle a attiré l’attention des forces de l’ordre lorsqu’elle a tenté de se procurer une kalachnikov via l’application de messagerie Telegram, raconte Le Point.

En garde à vue, elle a déclaré être une islamiste convaincue, fière des attentats commis en France et regrette de ne pas avoir pu passer à l’action. La jeune femme se serait radicalisée il y a deux ans, pourtant, elle menait une vie sociale normale, participait à des soirées étudiantes et buvait de l’alcool.

Les enquêteurs ont saisi lors de la perquisition de son domicile, un testament rédigé en vue d’un futur passage à l’acte à Rennes en raison d’une présence « moins importante de policiers ». La Toulousaine a été placée en détention provisoire et mise en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle.