Ils avaient été arrêtés le 12 décembre dernier. Les journalistes Wa Lone (31 ans) et Kyaw Soe Oo (27 ans) ont étés mis en examen ce mercredi matin, pour « atteinte au secret d’État ». Désormais les deux Birmans, qui travaillent pour l’agence de presse Reuters, encourent jusqu’à 14 ans de prison. 

Depuis quelque temps, les journalistes travaillaient sur un dossier délicat, qui mettait notamment en cause l’armée, et les diverses répressions dont elle fait preuve. Une situation qui prend place dans l’Ouest du pays, où les forces militaires seraient accusées « d’épuration ethnique » contre les Rohingya.

Un procès prévu dans quelques jours

Pour l’heure, une demande de remise en liberté a été effectuée par leur avocat Khin Maung Zaw… Sans succès, et rejetée par le Procureur. L’audience se déroulera donc le 23 janvier prochain.

L’annonce de leur arrestation a provoqué une vague de réactions, en remettant la question de la « liberté de la presse dans le pays » au coeur des débat.