En plus de la commande de 184 Airbus A320 par la Chine, pour un montant de 18 milliards de dollars, Emmanuel Macron rapporte un autre gros contrat dans ses bagages : la société de réseau d’internet des objets Sigfox a signé un contrat de 300 millions d’euros avec la Chine.

C’est un nouveau coup de maître pour Sigfox. À l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron en Chine, la société de réseau des objets connectés a signé un contrat d’un montant de 300 millions d’euros. Sa solution de téléassistance permet de détecter automatiquement des anomalies de comportement susceptibles d’être la conséquence d’une chute, d’un malaise ou d’un début de fragilité mentale, tel que la maladie d’Alzheimer. Ce système de capteurs de mouvements, d’ouverture de porte, de pendentif d’alerte et de géolocalisation, est une première sur le territoire chinois, qui compte plus de 200 millions de seniors.

« Après un test d’une année sur un échantillon de 1 500 personnes qui débutera en 2018 dans la ville de Chengdu, ‘The Chengdu High-Tech Industrial Development Zone’ s’engage à investir près de 300 millions d’euros pour déployer cette solution dans les vingt plus grandes villes chinoises », annonce la société.

L’accord de développement de cette solution en Chine a été signé par Ludovic Le Moan, président-fondateur de la société basée à l’IoT Valley, à Labège. Il faisait partie de la délégation des entreprises qui accompagnait le président français. Ce contrat permet à la société d’asseoir sa présence sur le territoire chinois, où elle souhaite se déployer dans 20 villes. Présente dans 43 pays, elle a pour objectif d’étendre sa solution dans 60 pays d’ici fin 2018.

https://platform.twitter.com/widgets.js