Après plus d’un mois de blocages en Guyane, l’accès donnant sur le CSG (Centre Spatial Guyanais) à Kourou a été dégagé après la ratification par l’État d’un nouvel accord. D’après l’AFP, après un premier échec des négociations où l’on parlait d’un projet financé à hauteur d’un peu plus d’un milliard d’euros, l’État a acté une subvention de 2,1 milliards d’euros supplémentaires.

Ce blocage avait notamment empêché le lancement deux deux fusées Ariane 5 ainsi qu’une fusée Soyouz. Les pertes de ces déprogrammations seraient estimées à plusieurs millions d’euros. Rappelons que les revendications prônées par le collectif Pou Lagwiyan Dékolé (Pour que la Guyane décolle) portaient sur des changements radicaux concernant la sécurité, l’éducation ou encore sur l’état désastreux des infrastructures dédiées à la santé dans le département.