Une étude menée par l’INSEE et le Rectorat de Toulouse montre que les lycéens scolarisés préfèrent Toulouse pour réaliser leurs études supérieures. Une fois de plus, Toulouse prouve qu’elle rayonne au travers de nombreux domaines. 

L’étude se base sur les formulaires d’Admission Post-Bac de 2015. Cette année-là, 24 290 lycéens scolarisés ont postulé sur la plate-forme. Parmi eux, 4 040 ont souhaité un premier voeu pour une formation en dehors de l’Académie de Toulouse. A l’inverse, 7 310 lycéens ont choisi de porter leur premier voeu pour une formation de l’enseignement supérieur proposée par l’Académie de Toulouse, alors qu’ils font partie d’une autre Académie. Toulouse a donc enregistré un excédent de 3 270 candidats, entre les souhaits d’arrivées et de départs.
30% des candidats ont choisi Toulouse pour des raisons de proximité. Alors que 61% des lycéens, qui auraient pu choisir la même formation près de chez eux, ont préféré Toulouse, pour la réputation de l’établissement ou simplement pour l’attrait de la ville. Après Paris et Lyon, Toulouse est donc la ville la plus attrayante pour ces futurs étudiants.

Les écoles d’ingénieurs et les CPGE particulièrement plébiscitées

L’Académie de Toulouse attire beaucoup de lycéens, et particulièrement pour les écoles d’ingénieurs, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), ou encore les écoles de commerce. Sur 100 candidats (premier voeu), plus 55 souhaitent intégrer une école d’ingénieur, plus 19 une CPGE, et plus de 18 une école de commerce. L’attractivité des Instituts universitaires de technologie (IUT) est moins élevée, mais les IUT de l’académie sont parmi les plus attractifs de France. L’université est moins excédentaire que les autres filières post-bac (+ 9 pour 100 candidats de l’académie), mais cela reflète surtout la politique de préférence pour les candidats de l’académie, dans les licences où les capacités d’accueil sont limitées. Les élèves ont ainsi intérêt à choisir une licence dans leur propre académie.

Le pouvoir d’attractivité de Toulouse est si puissant, que même les lycéens de Montpellier et Bordeaux préfèrent la Ville rose pour faire ses études supérieures. Et en plus, Toulouse semble attirer les meilleurs élèves. Puisqu’avec Paris et Lyon, Toulouse est la seule académie à compter excédent de candidatures d’élèves obtenant une mention très bien au baccalauréat (+ 22 pour 100 candidats de l’académie).