Après la maison d’arrêt de Seysses et le centre de détention de Muret, une nouvelle prison va être construite dans la Ville rose à l’horizon 2020. 

La ville de Muret qui compte déjà un centre de détention de 650 places va accueillir une nouvelle prison dans les cinq prochaines années. C’est ce qu’annoncent nos confrères de la Dépêche du Midi, dans leur édition du jour. Ce nouveau centre pénitentiaire de 600 places devraient soulager celui de la prison voisine de Seysses, actuellement en pleine surpopulation carcérale. Doté de près de 700 places, la maison d’arrêt de Seysses accueille actuellement plus de 1100 prisonniers. La construction de ce nouveau centre s’inscrit dans le plan gouvernemental souhaité par l’ancien Premier ministre, Manuel Valls visant à réduire la surpopulation carcérale et prévoyant la construction de 32 maisons d’arrêt et un centre de détention. Dans ce plan, 9 agglomérations ont été jugés prioritaires dont celle de Toulouse-Muret. Avec plus 1000 personnes accueillis ( 600 prisonniers et 400 personnels), la nouvelle prison de Muret serait l’une des plus importants sites de France après ceux de Fleury-Mérogis (Essonne) et la Santé ( Paris).