Vous-êtes déjà tombé amoureux au premier regard ? Vous avez déjà croisé une personne dans la rue, sans avoir le courage de l’aborder ? Avec Weezit, une application 100% toulousaine, vous n’aurez plus aucune excuse d’être timide. A l’aide de hashtags, décrivez la personne pour la retrouver et entrer en contact avec elle. 

Franck Fotolo, ancien directeur marketing dans l’aéronautique a lancé Weezit, une application mettre en contact les inconnus grâce à des hashtags, en janvier 2016. Un an plus tard il compte déjà plus de dix mille téléchargements.

# IDEE

« Je suis parti en voyage à Paris en 2013 « , raconte le créateur de l’application. » J’y suis allé en voiture, et je me suis arrêté sur une aire d’autoroute pour manger un bout. Trop pressé, en repartant, j’ai oublié ma tablette. J’y suis retournée en trombe, en espérant que personne ne me l’avait volé. Heureusement pour moi, il n’avait pas bougé. Pendant les six heures de trajet, je n’ai pas arrêté de me demander : si on m’avait volé ma tablette, comment aurai-je pu contacter quelqu’un que j’ai croisé sur l’aire d’autoroute, pour retrouver ma tablette ? C’est comme ça que l’idée de Weezit est née ».

A lire aussi : [TEXTOS] L’amour est dans le web

#NAISSANCE

« J’ai commencé à me renseigner car je ne connaissais rien au monde du digital, j’ai fait appel à une équipe de développeurs toulousains. J’ai eu l’accord des banques et j’ai quitté mon travail en décembre 2015 pour lancer l’application. Nous avons créé la start-up dans l’été 2015, et l’application est sortie en janvier 2016 sur les magasins d’application ».

#DESCRIPTION

« C’est l’équivalent du jeu Qui est-ce ? mais version web. Contrairement à une application de rencontre classique, on voit la personne en vrai avant de lui parler. Sur Weezit, vous décrivez la personne à l’aide de hashtags, et grâce à votre géolocalisation vous pouvez retrouver l’individu que vous avez croisé plus tôt dans la journée. Tout est entièrement gratuit, car c’est bête de payer pour élargir son cercle social ».

Capture d'écran vidéo de présentation de l'application

Capture d’écran vidéo de présentation

#JEUNE

« Un an après, les retours des utilisateurs sont très bons. Ils sont 10 000 usagers, ce sont majoritairement des hommes, âgés de 18 à 30 ans ».

#FUTUR

« Nous avons suffisamment de recul pour améliorer le produit. On va mettre les bouchées double pour que l’application soit plus un réseau social. Je ne veux pas que Weezit ne soit associé qu’à un simple site de rencontre. Ce n’est pas que ça et qu’il en existent déjà des centaines ! Les gens l’utilisent principalement pour faire des rencontres amoureuses, mais on peut aussi parler de mode ou business, par exemple ».

A lire aussi : Les agences matrimoniale séduisent toujours
Dossier réalisé par C. Bigo, M. Andrieu & S. Thuault-Ney