Après 2Pac, Claude François, et bien d’autres encore, c’est Jean-Luc Mélenchon qui s’est dédoublé grâce à un hologramme, dimanche 5 février. Le leader de La France Insoumise était en meeting à Lyon et à Paris en même temps. Une prouesse technologique qui a permis au candidat du PCF de faire un véritable carton auprès du public.

Cette opération de communication est un pari totalement réussi pour Jean-Luc Mélenchon. Il fallait se démarquer durant ce week-end très politique, entre les meetings de Marine Le Pen, d’Emmanuel Macron et la convention d’investiture de Benoît Hamon. Alors qu’il était physiquement en meeting à Lyon, il est apparu au même moment, grâce à un hologramme, sur la scène du Dock Pullman, à Aubervilliers, au Nord de Paris. C’était une première en politique, et une opération bluffante, aussi bien pour le public que pour les médias.

Et forcément, cet événement a attiré du monde, ils étaient près de 6000 curieux à Paris, en plus de 12000 personnes présentes à Lyon. Avant d’apparître, Jean-Luc Mélenchon fait une courte introduction : « les frontières de l’humanité : la mer, l’espace, le numérique« . Puis, en un claquement de doigts, il finit par apparaître sur scène, sous la clameur du public. Le procédé est impressionnant, d’une qualité bluffante, et malgré les contraintes techniques, il n’y a eu aucun couac. Rien d’étonnant, aucun détail n’a été épargné, puisque ce dispositif a tout de même coûté 60 000 euros au mouvement. Mais, le candidat à la présidentielle se justifie : « J’ai vu qu’il y avait des bougons qui trouvaient que ça faisait trop show-biz. Mais enfin, il faut qu’un message politique émancipateur, et quelque peu éclaireur, s’appuie sur des techniques qui sont celles de notre temps, qui fassent rêver, qui fassent sourire« .

Mélenchon serait-il le candidat le plus moderne?

La question mérite d’être posée. Après l’utilisation de l’hologramme pour ses meetings, Jean-Luc Mélenchon apparaît comme un candidat dans l’air du temps. Il faut reconnaître que sans cet hologramme, le meeting de Mélenchon n’aurait peut-être pas rencontré autant de succès, et n’aurait peut-être pas été autant médiatisé.
Mais ce n’est pas tout, depuis quelques mois, Mélenchon est devenu un youtubeur. Il y a sept mois, il lance sa chaîne Youtube, et depuis trois mois, il propose à ses abonnés « La revue de la semaine » et ça marche. C’est d’ailleurs la personnalité politique la plus suivie sur la plateforme, avec plus de 200 000 abonnés. D’autres ont cherché à l’imiter, comme Florian Philippot, ou Nicolas Dupont-Aignan. Le leader de La France Insoumise a compris les codes des Youtubeurs, et c’est certainement pour cela qui la chaîne rencontre le succès.
Toujours aussi connecté, il s’est rendu à l’École nationale du jeu et des médias interactifs et numérique, le 27 janvier, montrant un fort intérêt pour le monde des jeux vidéos.

Si certains peuvent se montrer sceptiques face à ces coups de com’ (plutôt réussis). Jean-Luc Mélenchon parvient tout de même à séduire, notamment les jeunes, devenant un homme du ‘passé’ et du ‘futur’ à la fois.