Le député et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti était l’invité de Jean-Michel Aphatie pour l’interview politique de France Info. Soutien inconditionné de Nicolas Sarkozy, il est depuis la large défaite de son poulain un ardent défenseur de François Fillon.

En plein PenelopeGate mettant en cause la femme du candidat Les Républicains à la Présidentielle, l’un de ses lieutenants, Eric Ciotti était l’invité politique de Jean-Michel Aphatie. Au vue de l’actualité, l’interview a essentiellement tournée autour de l’affaire révélée par Le Canard Enchaîné mais le député, acculé par les accusations portée à François Fillon, n’en démord pas, c’est une véritable cabale dont est victime le candidat. Et qui est derrière cette affaire selon lui ? « La question est à qui profite le crime et c’est manifestement au pouvoir », a-t-il affirmé, dans le même sens que François Fillon qui a accusé hier la gauche d’être à l’origine des accusations du journal.

Rappelons que le candidat du parti Les Républicains est soupçonné d’avoir détourné plus de 900 000€ de fonds parlementaires pour rémunérer sa femme, Pénélope, qui occuperait depuis la fin des années 90 un emploi fictif. Le Canard Enchaîné qui a révélé cette enquête précise en outre que deux des enfants du couple auraient eux aussi profité de belles enveloppes pour des missions obscurs. Choses que réfute Eric Ciotti, « Les enfants de François Fillon étaient mandaté pour des missions parlementaires précises ».

Le Niçois n’en est pas resté là puisqu’il a ensuite affirmé que les « contrats, les chiffres, qu’ils soient dans le domaine privé ou dans celui de l’Assemblée Nationale ou du Sénat, il n’y qu’un lieux où tous ces éléments sont recensés, de façon exhaustive, c’est Bercy. Il y a les déclarations de revenus de façon exhaustive sur toutes les années bien entendu. C’est donc le seul lieu où tous ces éléments se trouvent », précise-t-il avant d’accuser le gouvernement de ne pas fournir les pièces pouvant innocenter François Fillon. « Le pouvoir en place à la capacité de disposer de ses éléments et on voit bien que c’est une possibilité. À qui profite le crime et qui dispose des éléments pour commettre le crime, vous avez déjà des indices pour mener l’enquête », charge le député avant de nommer Jean-Pierre Jouyet et Emmanuel Macron comme possible responsables de cette affaire : « Monsieur Macron n’est pas éloigné du pouvoir, au contraire, il bénéficie, au sein de l’appareil d’État, d’un soutien très important. Nul n’ignore que monsieur Jouyet a été un acteur majeur dans la montée en puissance de monsieur Macron. Et nul n’ignore, aussi, l’opportunisme légendaire de monsieur Jouyet, qui a été ministre de Nicolas Sarkozy avant d’être secrétaire général de François Hollande et d’être un soutien de monsieur Macron ». Une accusation grave qu’assume le député, prêt à tout pour défendre son champion, François Fillon.

Mais le gouvernement n’est pas la seule victime d’Eric Ciotti puisque le député LR attaque Georges Fenech qui a déclaré trouver que « la situation est très compromise » pour François Fillon. Le sarkozyste va être sanctionné par le parti en voyant son investiture aux législative retirée et pas question pour lui de pouvoir compter sur le soutien d’Eric Ciotti.

Enfin, les nouvelles révélations annoncées par Envoyé Spécial dans son émission de ce soir durant laquelle une vidéo d’un entretien de Penelope Fillon en 2007 qui annonce ne pas être l’assistante de son mari ont aussi fait réagir Eric Ciotti qui assure ne pas faire confiance aux journalistes de l’émission de France 2.