Deux hommes armés et masqués ont fait éruption dans une mosquée au Québec et ont ouvert le feu sur les fidèles qui priaient. L’attaque terroriste a fait six morts et huit blessées. Le Premier ministre Justin Trudeau à de suite réagit et a déclaré « la diversité est notre force ».

L’attaque terroriste s’est produite hier soir, dimanche 29 janvier, dans le quartier Sainte-Foy, vaste zone de bureau dans l’ouest du centre historique de la ville. Les fidèles été rassemblés pour la prière du soir. Les deux hommes aux visages masqués ont fait six morts, âgées de 35 à 70 ans, a annoncé Christine Coulombe, porte-parole de la sûreté du Québec. Huit personnes ont été blessées lors de cette attaque traitée par la police comme un « acte terroriste ».

Les deux individus se sont introduits dans l’enceinte du centre culturel vers 19h15 dimanche, (1h15 heure de Paris), ont raconté des témoins sur les télévisions nationales. Un dispositif policier a été rapidement mis en place, mais dans la confusion, il est difficile pour les autorités de définir le nombre de personnes présentes. Habituellement, selon Mohammed Yangi, ils sont une centaine à assister aux prières à la mosquée. Après la fusillade, une vaste opération d’arrestation a été lancée et deux suspects ont été interpellés. Mais pour le moment, la police québécoise ne donne pas beaucoup d’information. Ce que l’on sait pour le moment, c’est que « les deux hommes portaient une cagoule noire et avaient un fort accent québécois », d’après un témoin, selon Radio-Canada.

Justin Trudeau, Premier ministre canadien, a communiqué que  » les musulmans canadiens constituent un élément important de leur tissu national, et su ces gestes insensés n’avaient pas leur place dans leurs communautés ».