Déjà touché par une affaire d’emploi fictif autour de son épouse Pénélope, François Fillon pourrait être au coeur d’un scandale de détournement de fonds publics, selon Mediapart.

Les affaires ne s’arrangent par pour François Fillon. Elles s’accumulent même pour le candidat investi par Les Républicains (LR) pour l’élection présidentielle de mai prochain. On connaissait le prétendu emploi fictif de Pénélope Fillon, son épouse, en tant qu’assistance parlementaire de l’ex-sénateur de la Sarthe. Désormais, Médiapart annonce que le désormais député de Paris aurait bénéficié de détournements de fonds publics alors qu’il se trouvait au Sénat.

De 2005 à 2007

Fillon aurait profité d’un système de commissions occultes pour se verser une partie des fonds réservés aux assistants parlementaires. Ce montage aurait déjà profité à plusieurs élus mis en examen pour « recel de détournements de fonds public », toujours selon le pure player.
Le candidat LR à la présidentielle avait affirmé sur TF1 jeudi 26 janvier qu’il ne se présenterait pas à l’élection de mai prochain s’il devait être mis en examen dans une quelconque affaire. Sa campagne présidentielle démarre mal, et pourrait, si ces faits sont avérés par la justice, s’arrêter plus tôt que prévu.