Dimanche 23 janvier (lundi 24 janvier en France), la Polynésie Française a été placée en état de « calamité naturelle » à cause de fortes pluies.

Le gouvernement a annoncé l’état de « calamité naturelle » dimanche soir. De fortes pluies se sont abattues tout le week-end sur les îles de Tahiti et Moorea. Elles ont causé des inondations, rendant les routes impraticables et endommagé de nombreux foyers. Dimanche 23 janvier (samedi 24 janvier), près de 450 habitations étaient toujours privées d’électricité, selon un communiqué du Haut-commissariat. Plusieurs dizaines d’habitants ont dû être relogés d’urgence. « Le Président de la Polynésie Française a décidé de la fermeture de l’ensemble des établissements scolaires de Tahiti et Moorea au moins lundi toute la journée. L’aéroport reste fermé jusqu’à demain mais les capacités d’évacuations sanitaires héliportées sont préservées », a indiqué la Haut-commissariat. Pour le moment, on ne compte pas de victimes, seulement quelques blessés.

Les Français soutiennent la Polynésie.

La métropole n’est pas restée insensible à la situation de catastrophe naturelle. Sur Twitter, des messages de soutien sont vite apparus.
 

 

 

MétéoFrance ne prévoit pas d’améliorations avant mardi après-midi (mercredi en France). Les pluies devraient continuer à être particulièrement fortes dans les deux villes touchées, Tahiti et Moorea. Une fois l’averse passée, le Haut-commissariat va faire appel au Fonds de secours pour palier les dommages matériels très importants.