Depuis le lundi 16 janvier, un froid glacial a gagné l’ensemble de la France. Mais pourquoi fait-il aussi froid, d’où vient ce temps polaire et surtout les températures vont-elles augmenter dans les prochains jours ? Éléments de réponse avec Pascal Bourreau, météorologue chez Météo-France. 

Depuis lundi, ni votre corps ni votre garde-robe n’ont échappé à la vague de froid qui sévit actuellement sur la France et sur la ville rose. Dans la nuit de mercredi à jeudi, il faisait -19,3 à Arbent dans l’Ain, -18 à Chamonix ( Haute-Savoie) et -7° à Blagnac ( Haute-Garonne). Des températures largement inférieures aux normales de saison. Mais alors, qu’est-ce qui explique cette soudaine arrivée du froid ? «  Depuis à peu près une semaine, un anticyclone s’est installé sur le Nord de l’Europe et canalise de l’air continental en provenance d’Europe central. Un phénomène qui apporte une masse d’air très froide et très sèche » analyse Pascal Bourreau, prévisionniste au centre météo-France de Toulouse-Blagnac. Un épisode frileux inédit, que la France n’avait plus connu depuis près de cinq ans.  » Ce qui est remarquable, c’est que depuis plusieurs années, on a eu des hivers très doux. Alors que là, avec le mois de janvier que l’on vient de vivre, nous allons plutôt avoir des températures moyennes qui sont inférieures à la normale. Cette vague de froid n’était plus arrivée depuis 2012″ explique le météréologue. Un coupable, semble alors tout trouvé pour justifier ce froid intense qui touche l’ensemble de l’Hexagone. Son nom : Le réchauffement climatique. Une hypothèse que réfute Pascal Boureau « Il y a un réchauffement global au niveau de la planète qui implique quelques changements, quelques bouleversements et surtout des variations brutales dans les flux d’altitudes avec des changements de températures très rapide. Mais, cette vague de froid n’a pas de lien direct avec le réchauffement global que l’on observe sur la planète. »

Pascal Bouleau en plein travail, le regard fixé sur ses quatre ordinateurs .. Crédit Photo : E.R

Un retour à la normale dès ce week-end dans le département.

Pour les plus frileux d’entre vous, rassurez-vous, un redoux est annoncé dès ce week-end dans le département. Il faudra toutefois encore s’armer de patience pour vaincre le dernier épisode de froid et ses gelées matinales prévues ce vendredi 20 janvier dans la matinée, avec un thermomètre affichant -5 sur la plaine Toulousaine. De quoi contraster, avec ce week-end, où les températures atteindront les 8 degrés au meilleur de la journée selon Météo France. Avant d’atteindre dans une dizaine de jours, des températures quasi-printanières allant jusqu’à 15 degrés.

Les dernières vagues de froid qui ont touché Toulouse :

Février 1956 : probablement, l’hiver le plus froid dans la ville rose avec un froid intense qui a sévi durant tout le mois de février. Des températures allant jusqu’à -19° avaient été relevés à l’époque, entraînant un gel du Canal du Midi pendant plus de deux semaines.

Janvier 1985 :  après l’hiver, le plus froid, place à la période hivernale la plus enneigée de Toulouse. La neige tombé en abondance à cette époque-là était resté pendant plus de deux semaines sur les routes de la ville.

Janvier 1987 : nouvelle vague de froid, deux ans plus tard. Un peu plus courte que celle de janvier 1985, mais qui a tout de même duré une dizaine de jours avec des sols gelés.

Février 2012 : la toute dernière vague de froid remonte à près de cinq ans. Un épisode de « froid intense » qui avait duré une dizaine de jours avec des températures allant jusqu’à -12°, -13. Le canal avait à l’époque gelé et la Garonne s’était retrouvée prise au piège de la glace.