Dans l’affaire des castings controversés, Jean Marc Morandini vient d’être relaxé pour les faits d’ harcèlement sexuel. Il reste soupçonné de « corruption de mineurs aggravés ». 

L’enquête préliminaire ouverte pour « harcèlement sexuel » durant les castings de la web-série produite par l’animateur Jean Marc Morandini a été « classée sans suite ». La raison, selon nos confrères de 20minutes, « il n’y a pas d’infractions suffisamment caractérisés ».

Durant l’été 2016, des comédiens avaient dénoncé de « conditions de tournages osées », dans Les Inrocks. Cinq comédiens avaient également porté plainte contre l’animateur pour « corruption de mineurs aggravées ». Affaire, où Jean Marc Morandini, est toujours mis en examen.