Le suspect, d’origine ouzbèke, a été arrêté lundi soir à Istanbul. Selon le gouverneur de la ville, il a avoué être l’auteur de la fusillade qui s’est déroulée dans une discothèque la nuit du Nouvel An. Il a reconnu avoir tué 39 personnes au nom de l’Etat Islamique.

L’homme, âgé de 34 ans, aurait été retrouvé dans un appartement accompagné de son fils de 4 ans, selon la télévision d’Etat TRT. Trois femmes et un homme, à qui appartient l’appartement, ont également été arrêtés.
Depuis, une photo de son visage prise après son arrestation fait le tour des réseaux sociaux. L’homme a les yeux gonflés, le visage marqué par des taches de sang et des bleus. L’arrestation s’est visiblement déroulée dans une ambiance tendue.

Deux semaines de cavale

« Le terroriste a admis son crime », c’est ce qu’a déclaré Vasip Sahin, le gouverneur de la ville, avant de donner des éléments sur son identité. « Il a été entraîné en Afghanistan et parle quatre langues. C’est un terroriste bien entraîné ». En effet, d’après l’enquête, l’homme aurait combattu pour l’Etat Islamique et serait devenu un expert en armes.
L’assaillant était en cavale depuis quinze jours, et de nombreuses informations ont ralenti l’enquête, notamment sur les origines du suspect. Certaines suggéraient qu’il était originaire du Kirghizstan, ou de Chine. D’autres informations laissaient pensé que l’homme n’avait jamais quitté la ville. Mais les autorités avaient renforcé les contrôles aux frontières afin d’empêcher le terroriste de s’échapper.
Grâce à la police et aux services secrets turcs, la cachette du suspect a été repéré trois jours avant son arrestation, afin d’identifier ses complices.
Pour l’heure, il est toujours interrogé au siège de la police stambouliote.

Fusillade d’Istanbul : images vidéo de l… par lemondefr