La cour d’appel d’Amiens a prononcé la relaxe pour l’un des détenus. Les sept autres sont condamnés à une peine de prison avec sursis pouvant aller jusqu’à douze mois.

Condamnés en première instance à neuf mois de prison pour avoir retenu en 2014 deux de leurs dirigeants, les huit salariés de Goodyear Amiens-Nord connaissent désormais leur sort. La cour d’appel a prononcé une relaxe, les sept autres accusés sont condamnés à une peine avec sursis pouvant aller jusqu’à douze mois.

Les faits remontent au 6 et 7 janvier 2014, suite à l’annonce de la fermeture du site Goodyear Amiens-Nord. Les salariés en colère avaient occupé l’usine, tout en enfermant le directeur des ressources humaines et le directeur de la production. Les huit prévenus étaient ainsi poursuivis pour « séquestration et violences en réunion ». Leur première condamnation avait provoqué plusieurs manifestations. Dont une pétition qui avait recueilli près de 171 000 signatures.