Youssouf Fofana, qui purge sa peine de perpétuité depuis 2009 pour l’enlèvement et l’assassinat d’Ilan Halima, va de nouveau se présenter devant le tribunal. Il est jugé à partir de ce mardi 10 janvier pour des affaires antérieures à ce crime. L’homme est suspecté d’avoir, entre 2002 et 2004, envoyé des menaces de mort et des demandes de rançons à de nombreuses personnes, en grande partie des chefs d’entreprise. Le mode opératoire consistait à envoyer à des victimes des lettres au cachet de « mafias » et autres groupes armés, avec des demandes de financement quelque peu agressives. Fofana avait d’ailleurs reconnu son implication dans cette affaire dès 2007.

« Une bête en cage »

Le casier judiciaire du chef du « Gang des Barbares » s’est étoffé de 2000 à 2013, outre les vols et agressions, il a aussi été jugé pour apologie du terrorisme, en 2012, il s’était filmé dans sa cellule, proférant des discours radicaux. Actuellement incarcéré à la prison de Condé-Sur-Sarthe dans l’Orne, « la prison la plus sécurisée de France », Youssouf Fofana aurait agressé à plusieurs reprises des agents de la sécurité. Son avocat parlait de « bête en cage », extrêmement dangereux et violent.

L’accusé ne pourrait être présenté par aucun avocat à l’audience d’aujourd’hui, sa propre présence risque elle aussi d’être compromise.