L’ailier de Toulon, qui a fait les beaux jours du Stade Toulousain, s’est rompu le tendon d’Achille contre Clermont dimanche. Opéré hier, Vincent Clerc se relèvera-t-il de cette nouvelle grave blessure ?

C’est un coup de massue qui s’est abattu sur le meilleur marqueur d’essais du Top 14 encore en activité. Titulaire pour le RC Toulon face à Clermont dimanche soir (30-6), Vincent Clerc est sorti à la 71e minute de la rencontre, blessé au pied gauche. Guy Novès, sélectionneur du XV de France et beau-père du joueur, a donné des nouvelles de l’ailier international hier soir sur RMC Info. « Il souffre d’une rupture totale du tendon d’Achille du pied gauche, a indiqué l’ex-entraîneur toulousain. Il a été opéré cet après-midi (hier) avec succès, et a retrouvé sa famille. »

Pas de record ?

Un nouveau coup dur pour l’homme aux 67 sélections sous le maillot frappé du Coq. Lui qui a passé 14 ans à Ernest-Wallon avant de rejoindre la Rade en juillet dernier, s’était déjà rompu les ligaments croisés des deux genoux au cours de sa carrière. En début de saison, il s’était fracturé le tendon d’Achille droit. A 35 ans, la question d’une retraite se pose. Et ce malgré son objectif affiché de dépasser Laurent Arbo et ses 100 essais en championnat, pour devenir le meilleur marqueur de l’histoire de la première division française. « Je suis obligé d’y penser » déclarait-il la semaine dernière. Il pourrait rester à 98 réalisations, son total actuel.

Son ancien club, le Stade Toulousain, a eu un petit mot de réconfort pour son ancien serial marqueur.