Il ne va pas falloir être trop pressé, ces prochains jours, du côté du périphérique toulousain. En effet, si les problèmes de circulation sur l’axe sont compliqués depuis bien des semaines, la pluie, les inondations et les fermetures d’arrêts de métro récents ne vont pas faciliter les choses.

20 kilomètres de bouchons, ce mardi matin, aux abords de la rocade toulousaine… Du lourd. Les intempéries, combinées aux explosions de canalisation d’hier, ont eu tôt fait d’envoyer sur la route toujours plus de véhicules sur les axes routiers traditionnellement bouchés en matinée. Certains ont peut-être eu la possibilité de trouver des solutions de secours, nous vous en avions parlé hier. En règle général, le trajet a été long.

Si à l’heure d’écrire ces lignes, les embouteillages ont laissé place à une circulation calme, rien n’est moins sûr que la plage horaire « midi et deux », puis celle de la sortie du boulot, aux alentours de 18 heures / 19 heures risquent d’être difficiles pour tout automobiliste assez courageux pour avoir osé prendre la voiture.

Si vous prenez la voiture pour vous rendre à Toulouse, il faudra vous armer de patiente dans les prochains jours./Photo CC0 P.D