La mère de la petite Fiona, Cécile Bourgeon, pourrait être libre dès aujourd’hui. En début d’après-midi, elle sera en vidéoconférence avec la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Riom.
Nouvelle échéance dans l' »affaire Fiona ». Sa mère, condamnée à 5 ans de prison après l’abandon du chef de « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » pourrait être libre cet après-midi. C’est en tout cas ce qu’espèrent ses avocats qui se montrent plutôt confiants à quelques heures de l’audience.
En effet, Cécile Bourgeon a déjà purgé les deux tiers de sa peine et selon ses avocats la totalité même grâce aux remises de peines automatiques.

Si la cour d’appel statut en faveur de sa libération, Cécile Bourgeon sera libérée directement de la maison d’arrêt de Lyon-Corbas. Cette libération pourrait aussi avoir des répercussions sur la date du procès en appel.

La partie civile craint pour sa part un trouble de l’ordre public si Cécile Bourgeon est libérée, notamment des manifestations « toutes légitimes » selon l’avocate de Innocence en Danger. De nombreuses pétitions sur internet ont été lancées pour que Cécile Bourgeon soit maintenue en prison ou qu’elle écope d’une peine plus lourde.