Arnaud Montebourg pourrait gagner la primaire à gauche selon un récent sondage qui le place devant Manuel Valls au second tour avec 53 % des voix. L’ancien ministre de l’Economie était ce matin l’invité de la matinale d’Europe 1.

Arnaud Montebourg peut-il créer la surprise à la manière de François Fillon et sortir gagnant de la primaire à gauche ? Pour la première fois, l’ancien ministre de l’Economie est donné vainqueur du second tour de la primaire à gauche face à Manuel Valls qui arriverait cependant en tête au premier tour selon un sondage Kantar Sofres OnePoint pour Le Figaro, RTL et LCI. Un revirement de situation inédit pour Manuel Valls qui était jusqu’à présent donné favori. « C’est un encouragement à continuer mon travail » a réagit ce amtin Arnaud Montebourg  au micro d’Europe 1. « J’ai commencé cette campagne il y a huit mois, j’ai travaillé avec des centaines des milliers de Français, une grande partie de mon programme est faite avec eux, donc c’est normal que la rencontre commence à se faire sentir. Je veux continuer ce travail de fond. »

Arnaud Montebourg favori de la primaire PS : « c… par Europe1fr

Une bonne nouvelle pour Montebourg … Et pour Macron :

Si Arnaud Montebourg peut se réjouir  de ce sondage, c’est aussi une très bonne nouvelle pour Emmanuel Macron. En effet ce dernier pourrait profiter du statut de frondeur d’Arnaud Montebourg pour rallier à sa cause les partisans de l’aile droite du PS. Cette tendance se confirme d’après un autre sondage Ipsos réalisé en décembre, qui octroie à Macron un score de 18 %  à la présidentielle si Arnaud Montebourg remporte la primaire, alors qu’il varie entre 13% et 15% si le candidat du PS est Manuel Valls. Une situation qui ne semble pas vraiment inquiéter Arnaud Montebourg, qui préfère pointer le manque de clarté du programme du candidat : « Emmanuel Macron est M. X.  Il dit ‘je ne suis ni droite ni gauche’. C’est quand même assez peu clair. Je ne sais pas ce qu’il veut faire sur la démocratie. Il un projet idéal sur l’Europe, mais qui n’est pas concret. Quelles sont les orientations de M. Macron ? » conclut-il.

Léo Ardourel