« La vingtaine », « Faut qu’on apprenne à s’comprendre », « J’m’en souviendrai » ou encore « On refait l’monde », voilà les titres qui ont fait connaître Melan, jeune rappeur toulousain de 24 ans. Originaire des Yvelines en banlieue parisienne, il s’est installé dans le sud de la France dès l’âge de 13 ans. Depuis, Melan a parcouru un bout de chemin, pas étonnant pour celui qui se décrit comme un « vagabond ». Il a rejoint le collectif  toulousain Omerta Muzik créé en 2010 en compagnie d’autres rappeurs et producteurs de sons afin de professionnaliser ses rimes.

« Passant passe », son dernier clip réalisé par Nezis dans les rues de la Ville rose

Après avoir fait ses premiers pas en solo autour de l’album « La vingtaine » (2012) et les compilations « Vagabond de la rime » 1 et 2 (2012 et 2014), Melan se distingue aujourd’hui par son dernier opus « Vagabond de la rime 3 » sorti le 16 décembre 2016. Composé de 24 morceaux inédits, l’artiste toulousain se livre autour de sonorités à la fois sombres et festives. Indépendant et engagé, Melan a gagné en crédibilité sur la scène toulousaine. Son flow, ses textes léchés, engagés, retracent son parcours mais évoquent aussi les différents aspects de la vie et ses contraintes.

Un nouvel album à venir

En plus de son album disponible en librairie, Melan veut conquérir son public sur le web. Il sort chaque jour un nouveau son de « Vagabond de la rime 3 » sur sa chaine Youtube. Il a d’ailleurs révélé vendredi par un selfie publié sur sa page Facebook qu’il venait de terminer son dernier opus. Une bonne nouvelle pour ses fans qu’il n’a manqué de remercier sur les réseaux sociaux : « Merci pour la route qu’on fait ensemble modeste public au grand coeur ». En attendant, Melan poursuit sa tournée dans la France entière. Alors, en route?